ArchiMed atteint le hard cap pour son fonds II

Les Confidentiels de CFNEWS

 

18 septembre 2017

407 mots

Par Anne Joly

ArchiMed atteint le hard cap pour son fonds II

Le capital investisseur européen basé à Lyon et dédié à la santé vient de boucler son deuxième fonds, Med II, en réunissant 315 M€.

Trois ans après avoir levé 150 M€ pour son premier fonds dédié à la santé, ArchiMed vient de réunir 315 M€, son hard cap, en quatre mois, pour Med II. Si Med I avait été alimenté, pour l’essentiel, par des investisseurs européens, Med II tire ses ressources d’une trentaine d’investisseurs, institutionnels pour 93 % d’entre eux - fonds de dotation, fondations, fonds de fonds, family offices, assureurs, fonds souverains -, majoritairement américains (plus d’un tiers) et européens (Bénélux, France, Allemagne, Suisse, Royaume-Uni…). Parmi eux figurent notamment Cardif, Ardian ou encore Morgan Stanley.

De 5 à 50 M€

ArchiMed cible les PME de tous les secteurs de la santé - biopharma, medtech, services de soins, santé préventive - où il investit entre 5 et 50 M€ en minoritaire comme un majoritaire, lors d’opérations leveragées ou non. « Nous nous intéressons à des sociétés déjà - très - rentables, déjà internationales et le plus souvent déjà présentes aux États-Unis, détaille Denis Ribon (photo ci-contre), président et fondateur d’ArchiMed. L’enjeu, pour nous, consiste à poursuivre leur internationalisation et à accélérer leurs programmes de recherche pour maintenir un rythme de croissance soutenu : nous consacrons généralement deux à trois fois plus de ressources à la R&D que les propriétaires précédents et ce, en préservant la rentabilité. »

 

Bientôt 10 opérations pour Med I

Med I est désormais quasi investi avec huit opérations, montées en France, en Allemagne, Grande-Bretagne et Italie. Les deux derniers dossiers sont en cours de finalisation et 40 % des montants investis ont déjà été retournés. Une sortie a été réalisée, l’an passé, avec un TRI de 400 %, Archimed ayant empoché 2,4 fois la mise pour Herb’s International Service (lire ci-dessous). Sur l’année dernière, deux refinancements ont également été organisés sur Micromed et Polyplus. Aujourd’hui, ArchiMed compte une vingtaine de collaborateurs, non français pour les deux tiers mais tous basés à Lyon. Des recrutements devraient encore survenir.

Source: CF News